Les lectures

Les Lectures à choisir

 

La première Lecture

Livre d'Ezéchiel (47, 1... 12)

« La vie apparaît en tout lieu »

Au cours d'une vision reçue du Seigneur, l'homme qui me guidait me fit revenir à l'entrée du Temple, et voici : sous le seuil du Temple, de l'eau jaillissait en direction de l'orient, puisque la façade du Temple était du coté de l'orient.

L'eau descendait du coté droit de la façade du temple, et passait au sud de l'autel. L'homme me fit sortir par la porte du nord, et me fit faire le tour par l'extérieur, jusqu'à la porte qui regarde vers l'orient, et là encore, l'eau coulait du coté droit. L'homme s'éloigna vers l'orient, un cordeau à la main, et il mesura une distance de mille coudées et me fit traverser l'eau : j'en avais jusqu'aux genoux. Il mesura encore mille coudées et me fit traverser : j'en avais jusqu'aux reins.

Il en mesura encore mille : c'était un torrent que je ne pouvais traverser, car l'eau avait grossi, il aurait fallu nager : c'était un fleuve infranchissable. Alors, il me dit : " As-tu vu, fils d'homme ? "

Il m'emmena, puis il me ramena au bord du torrent. Et, au retour, voici qu'il y avait au bord du torrent, de chaque coté, des arbres en grand nombre. Il me dit : "Cette eau coule vers la région de l'orient, elle       descend dans la vallée du Jourdain, et se déverse dans la mer Morte, dont elle assainit les eaux. En tous lieux où parviendra le torrent, tous les animaux pourront vivre et foisonner. Le poisson sera très abondant, car cette eau assainit tout ce qu'elle pénètre, et la vie apparaît en tous lieux où arrive le torrent. Au bord du torrent, sur les deux rives, toutes sortes d'arbres fruitiers pousseront ; leur feuillage ne se flétrira pas et leurs fruits ne manqueront pas. Chaque mois ils porteront des fruits nouveaux car cette eau vient du sanctuaire. Les fruits seront une nourriture, et les feuilles un remède.

Livre d'Ezéchiel (36, 24-28)

" Je mettrai en vous mon Esprit "

Parole du Seigneur Dieu : « J'irai vous prendre dans toutes les nations ; je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai sur votre  terre. Je verserai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés. De toutes vos souillures, de toutes vos idoles je vous purifierai. Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon esprit : alors que vous suivrez mes lois, vous observerez mes commandements et vous y serez fidèles. Vous habiterez le pays que j'ai donné à vos pères. Vous serez mon peuple, et moi, je serai votre Dieu.

Livre de l'Exode (17, 1-7)

" Le Seigneur est-il vraiment au milieu de nous ? "


Les fils d'Israël campaient dans le désert à Réphidim. Le peuple avait soif. Ils récriminèrent contre Moïse : " Pourquoi nous as-tu fait monter d'Egypte ? Etait-ce pour nous faire mourir de soif avec nos fils et nos troupeaux ? " Moïse cria vers le Seigneur : " Que vais-je faire de ce peuple ? Encore un peu et ils me lapideront ! " Le Seigneur dit à      Moïse : " Passe devant eux, amène avec toi plusieurs des anciens d'Israël, et prends le bâton, avec lequel tu as frappé le Nil, et va ! Moi, je serai là devant toi, sur le rocher du mont Horeb. Tu frapperas le     rocher, et il en sortira de l'eau et le peuple boira ! " Et Moïse fit ainsi sous les yeux des anciens d'Israël. Il donna à ce lieu le nom de Massa (c'est-à- dire : " Défi ") et Mériba (c'est-à-dire " Accusation "), parce que les fils d'Israël avaient accusé le Seigneur et parce qu'ils l'avaient mis au défi en disant : " Le Seigneur est-il vraiment au milieu de nous ou bien n'y est-il pas ? "

 Lettre de saint Paul aux Romains (6, 3-5)

" Une vie nouvelle avec lui "

Frères, nous tous, qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est dans sa mort que nous avons été baptisés. Si, par le baptême dans sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c'est pour que nous menions une vie nouvelle avec lui par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons encore par une résurrection qui ressemblera à la sienne.

Première lettre de saint Paul aux Corinthiens (12, 12-13)

« L'unique Esprit »

Frères, prenons une comparaison : notre corps forme un tout, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ : tous, nous avons été baptisés dans l'unique Esprit pour former un seul corps. Tous, nous avons été désaltérés par l'unique Esprit.

Lettre de saint Paul aux Galates (3, 26-38)

« Vous avez revêtu le Christ »

Frères, en Jésus-Christ, vous êtes tous fils de Dieu par la foi. En effet, vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ, il n'y a plus ni juif ni païen, il n'y a plus ni esclave ni homme libre, il n'y a plus l'homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu'un dans le Christ Jésus.

Première lettre de saint Pierre (2, 4... 10)

« Aujourd'hui, Dieu vous a montré son amour »

Frères, approchez-vous du Seigneur Jésus : il est la pierre vivante que les hommes ont éliminée, mais que Dieu a choisie parce qu'il en connaît la valeur. Vous aussi, soyez les pierres vivantes qui servent à construire le Temple spirituel, et vous serez le sacerdoce saint, présentant les offrandes spirituelles que Dieu pourra accepter à cause du Christ Jésus. Oui, vous êtes la race choisie, le sacerdoce royal, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu ; vous êtes donc chargés d'annoncer les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. Car autrefois vous n'étiez pas son peuple, mais aujourd'hui vous êtes le peuple de Dieu. Vous étiez privés d'amour, mais aujourd'hui Dieu vous a montré son amour.

 

 

 

 

 

Les paumes

Psaume 22

Refrain 1 :   

Le Seigneur est mon berger, rien ne saurait me manquer

 Refrain 2 :   

Tu nous guideras aux sentiers de vie,

tu nous ouvriras ta maison , Seigneur.

 

Le Seigneur est mon berger :

je ne manque de rien.

Sur des prés d'herbe fraîche,

il me fait reposer.

 

Il me mène vers les eaux tranquilles

Et me fait revivre ;

Il me conduit par le juste chemin

Pour l’honneur de son nom

 

Si je traverse les ravins de la mort,

je ne crains aucun mal,

car tu es avec moi :

ton bâton me guide et me rassure.

 

Tu prépares la table pour moi

devant mes ennemis ;

tu répands le parfum sur ma tête,

ma coupe est débordante.

 

Grâce et bonheur m'accompagnent

tous les jours de ma vie ;

j'habiterai la maison du Seigneur

pour la durée de mes jours.

 

Psaume 26

Refrain 1 :   

Ma lumière et mon salut, c’est le Seigneur, alléluia !

Refrain 2 :    Sur les chemins de la vie, sois ma lumière, Seigneur.

 

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;

de qui aurais-je crainte ?

Le Seigneur est le rempart de ma vie ;

devant qui tremblerais-je ?

 

J'ai demandé une chose au Seigneur,

la seule que je cherche :

habiter la maison du Seigneur

tous les jours de ma vie,

 

C'est ta face, Seigneur, que je cherche :

ne me cache pas ta face.

Ne me laisse pas, ne m’abandonne pas,

Dieu, mon Salut !

 

Mais j'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur

sur la terre des vivants.

« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;

espère le Seigneur. »

 

Psaume 33

Refrain 1 :   

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur.

Refrain 2 :   

Chantez au Seigneur un chant nouveau, alléluia !

Car il a fait des merveilles, alléluia !

 

Je bénirai le Seigneur en tout temps,

sa louange sans cesse à mes lèvres.

Je me glorifierai dans le Seigneur :

que les pauvres m'entendent et soient en fête !

 

Qui regarde vers lui resplendira,

sans ombre ni trouble au visage.

Un pauvre crie ; le Seigneur entend :

il le sauve de toutes ses angoisses.

 

L'ange du Seigneur campe à l'entour

pour libérer ceux qui le craignent.

Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !

Heureux qui trouve en lui son refuge !

 

Le Seigneur regarde les justes,

il écoute, attentif à leurs cris.

Le Seigneur affronte les méchants

pour effacer de la terre leur mémoire.

 

Le Seigneur entend ceux qui l'appellent :

de toutes leurs angoisses, il les délivre.

Il est proche du cœur brisé,

il sauve l'esprit abattu.

 

Psaume 41-42

Refrain 1 :   

Mon âme à soif du Dieu vivant ;

quand le verrai-je face à face

Refrain 2 : Conduis-nous, Seigneur Jésus, aux sources de la vie.

 

Comme un cerf altéré

cherche l'eau vive,

ainsi mon âme te cherche

toi, mon Dieu.

 

Mon âme a soif de Dieu,

le Dieu vivant ;

quand pourrai-je m'avancer,

paraître face à Dieu ?

 

Envoie ta lumière et ta vérité :

qu'elles guident mes pas

et me conduisent à ta montagne sainte,

jusqu'en ta demeure.

 

J'avancerai jusqu'à l'autel de Dieu,

vers Dieu qui est toute ma joie ;

je te rendrai grâce avec ma harpe,

Dieu, mon Dieu !

 

Evangile

ev1-3.jpgEvangile selon saint Marc (1, 9-11)

« C'est toi mon fils bien-aimé »

Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain. Au moment où il sortait de l'eau, Jésus vit le ciel se déchirer et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe. Du ciel, une voix se fit entendre : " C'est toi mon Fils bien-aimé ; en toi j'ai mis tout mon amour. "

Evangile selon saint Jean (3, 1-8)

« Naître de l'eau et de l'Esprit »

Il y avait un pharisien nommé Nicodème ; c'était un notable parmi les juifs. Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : " Rabbi, nous le savons bien, c'est de la part de Dieu que tu es venu nous instruire, car aucun  homme ne peut accomplir les signes que tu accomplis si Dieu n'est pas avec lui. " Jésus lui répondit : " Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de renaître, ne peut voir le règne de Dieu. " Nicodème lui répliqua : " Comment est-il possible de naître quand on est déjà vieux ? Est-ce qu'on peut rentrer dans le sein de sa mère pour renaître une seconde fois ? "   Jésus lui répondit : " Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de    naître de l'eau et de l'Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair n'est que chair ; ce qui est né de l'Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t'ai dit qu'il vous faut renaître. Le vent souffle où il veut : tu entends le bruit qu'il fait, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l'Esprit. "

ev2-2.jpgEvangile selon saint Jean (4, 5-14)

" Donne-moi à boire... "

Jésus arrivait à une ville de Samarie appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph, et où se trouve le puits de Jacob.   Jésus, fatigué par la route, s'était assis là, au bord du puits. Il était environ midi. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l'eau. Jésus lui dit : " Donne-moi à boire. " (En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger). La Samaritaine lui dit : " Comment ! Toi qui es juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? " (En effet, les juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains). Jésus lui répondit : " Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : " Donne-moi à boire ", c'est toi qui lui aurais demandé, et il t'aurait donné de l'eau vive. " Elle lui dit : " Seigneur, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond : avec quoi prendrais-tu l'eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même avec ses fils et ses bêtes ? " Jésus lui répondit : " Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'eau que moi je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. "

Evangile selon saint Jean (7, 37-39)ev3.jpg

" Des fleuves d'eau vive jailliront de son cœur "

Jésus, debout dans le Temple de Jérusalem, s'écria : " Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive, celui qui croit en moi ! Comme dit  l'Ecriture : des fleuves d'eau vive jailliront de son cœur. " En disant cela, il parlait de l'Esprit Saint, l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en Jésus.

ev4.jpgEvangile selon saint Matthieu (28, 18-20)

« Je suis avec vous tous les jours »

Jésus ressuscité adressa ces paroles aux apôtres : « Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. »

Evangile selon saint Marc (12, 28-34)

" Tu n'es pas loin du royaume de Dieu "

Un scribe s'avança vers Jésus et lui demanda : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Ecoute, Israël ! Le Seigneur Notre Dieu est l'unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second : tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas de commandements plus grands que ceux-là. Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as raison de dire que Dieu est l'unique, et qu'il n'y en a pas d'autres que lui. L'aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même vaut mieux que toutes les offrandes et tous les sacrifices. " Jésus voyant qu'il avait fait une remarque judicieuse lui dit : « Tu n'es pas loin du royaume de Dieu. »ev5.jpg

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site